Introduction au journalisme et aux médias

15 mai 2018 Focus

Une « Introduction au journalisme et aux médias » dispensée à partir de la prochaine rentrée

De nombreux étudiants expriment leur intérêt pour les métiers du journalisme et les médias à leur entrée à l’université. Pourtant, quasiment aucun enseignement sur la thématique n’est proposé avant le master. Pour y remédier, le Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej) met en place un nouvel enseignement optionnel de niveau licence, proposé dans le cadre d’UE libres aux étudiants de trois facultés partenaires.

Connaissance des médias et du journalisme, décryptage de l’actualité, techniques d’écriture, découverte des formats journalistiques, questions d’éthique et de déontologie… À partir de la rentrée 2018, les étudiants de licence de l’Université de Strasbourg intéressés par ces questions pourront s’y initier, en choisissant des UE libres consacrées au journalisme et aux médias en licence 1 (L1), L2 et L3. « À terme, ces modules ont vocation à s’adresser à tous les étudiants de licence, quels que soient la discipline, le domaine ou la mention », explique la directrice du Cuej, Nicole Gauthier. Toutefois, en 2018-2019 et 2019-2020, années d’expérimentation, il sera réservé aux étudiants des facultés partenaires des langues, lettres et sciences sociales, ainsi qu’à ceux de l’Institut d’études politiques. Le recrutement se fera sur dossier accompagné d’un test (CV, lettre de motivation), sans coût supplémentaire pour les étudiants retenus. Conçue avec une progression sur les trois années de licence, cette offre peut être aussi intégrée directement aux niveaux L2 ou L3. 72 places seront ouvertes pour des étudiants de L1, 36 en L2 et 72 en L3. Les 24 heures de chaque module seront dispensées les samedis matins ou le soir, de 18 h à 20 h, afin de concilier les contraintes d’emploi du temps des étudiants inscrits dans différents parcours et mentions.

Attractivité

À l’origine de la mise en place de ces cinq unités d’enseignement (une en L1 puis deux en L2 et deux en L3), un double constat. « L’Université de Strasbourg, à travers le Cuej, dispense un master journalisme dont l’attractivité est nationale, mais la part des étudiants du site strasbourgeois y est très faible. En formulant une offre au niveau licence, nous souhaitons proposer une perspective de professionnalisation aux étudiants intéressés. Il nous a semblé paradoxal qu’une grande université pluridisciplinaire comme celle de Strasbourg, qui dispose d’une très bonne école de journalisme dont le cursus est reconnu par la profession, ne puisse pas répondre aux étudiants qui s’intéressent au journalisme dès la licence, alors que la plupart des grands sites universitaires français ont développé des offres pertinentes. Je pense notamment à l’Institut pratique du journalisme - Paris-Dauphine ou à l’ESJ Académie, qui propose un parcours spécifique aux étudiants d’une trentaine de mentions de licence de tous champs disciplinaires de l’Université de Lille. »

Formation citoyenne

À Strasbourg, cette offre permettra de familiariser les étudiants intéressés par les métiers du journalisme au secteur professionnel auquel ils se destinent et aux conditions d’insertion professionnelle. Mais elle peut aussi intéresser ceux qui envisagent des carrières de décideurs (marketing, RH, communication), les métiers de l’enseignement, et plus généralement l’ensemble des secteurs des sciences sociales qui croisent l’information dans le champ public ou souhaitent avoir des outils pour l’éducation aux médias. Davantage qu’une préparation au concours, cette UE ambitionne de contribuer à la formation citoyenne des étudiants, renforçant par la même occasion l’attractivité de l’Unistra.